Logan Lucky – Soderbergh refait le casse

Je dois l’avouer, je n’ai jamais été un grand fan du cinéma de Soderbergh, que je trouve au mieux relativement insipide. A la limite, Erin Brockovich et Hors d’atteinte sortent un peu du lot pour moi. Eventuellement le Che. Pour le reste, je trouve qu’il n’y a pas grand intérêt à ses films souvent trop gentillets… quand ils ne sont pas des navets (Magic Mike ou Haywire). C’est donc en étant ennuyé d’avance que j’ai mis Logan Lucky. Et surprise, sans être un vrai bon film comme je les aime, on se retrouve avec une sorte d’Ocean’s Twelve chez les rednecks, ultra prévisible et aussi gentillet que d’habitude, mais avec une petite touche à la frères Coen dans sa manière de dépeindre des loosers. Ce qui m’a sauvé de la torpeur.

Jimmy, ancien quaterback, vit de petits boulots à cause d’une jambe en vrac. Son frère Clyde, vétéran ayant perdu un bras, tiens un bar. Leur sœur Mellie un salon de coiffure. Les trois Logan sont surtout connus pour avoir la poisse. Jimmy se retrouvant sans boulot, il propose de braquer le coffre du circuit de Nascar de la région. Pour cela, il leur faudra un spécialiste en explosif, Joe Bang actuellement incarcéré, et ses frères. Seul problème, Joe est en taule. Charge à Clyde de se faire emprisonner pour un délit mineur et de l’aider à s’échapper, quand il s’avère que leur plan doit être avancé et avoir lieu le même jour que la plus grosse course de l’année… en passant par des souterrains.

Le film de casse, on connaît. Le film de casse de Soderbergh, encore plus, après ses Ocean’s Eleven et compagnie. Autant dire qu’on est en terrain franchement connu, même s’il se permet de déplacer son histoire dans l’amérique profonde. Est-ce que ca a un vrai impact sur l’histoire ? Pas forcément… l’impact se limite à l’esthétique avec les tenues de cagole de Millie ou la coupe de cheveux improbable de Joe Bang. Car comme d’hab, Soderbergh a mis sur pied un casting XXL qu’il est trop long de citer intégralement. Citons juste Channing Tatum, Adam Driver et Daniel Craig.

Et c’est ce dernier qui amène un peu de peps, avec sa coiffure blond péroxydé et sa manière très particulière de percer un coffre : avec du sel et des bonbons ours en gélifié. Voilà. C’était pour la touche d’originalité. Punaise, quelle prise de risque. Le plus rigolo, c’est qu’à la fin du générique, il indique que c’est une fiction et que « Personne n’a été volé lors de la réalisation de ce film. Sauf vous ». Une phrase qui doit raisonner amèrement dans la tête des spectateurs qui sont allé le voir en salle, tant payer 10 balles pour voir un film aussi formaté peut en effet tenir du vol. D’autant plus à une époque où la télé se monte si créative dans sa capacité à prendre des risques ou à sortir des sentiers battus.

C’est d’ailleurs étonnant, car Soderbergh est bien plus intéressant comme prod que comme réalisateur : Pleasantville, Insomnia de Nolan, Confessions d’un homme dangareux, Syriana, Good night and good luck, A scanner darkly, Michael Clayton ou les séries The Knick et Godless (sur Netflix, dont j’entends énormément de bien et qu’il va falloir que je regarde). A croire qu’il fait des films pour passer de bons moments sans se prendre la tête… mais qu’il a par contre le nez pour détecter le talent chez les autres. De toute manière ce n’est pas bien grave, ses films ne coutent jamais vraiment cher et permettent à des acteurs de s’amuser, tant mieux pour lui.

Néanmoins, on aurai aimé un peu plus de prise de risque dans le scénario ou la mise en scène. Dommage d’avoir un chouette contexte comme le casse d’une course de nascar pour ne pas proposer un peu plus de folie. Dommage d’avoir un casting XXL en ne les poussant pas un peu plus à se lâcher. Bref, dommage de ne jamais tenter de sortir des clous. Dommage, en somme de faire du Soderbergh…

Bref, Logan Lucky c’est incolore, inodore et sans saveur. L’équivalent d’un bon verre d’eau cinématographique.

Ma note :

Post Author: Bemovie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *